Corrida : Quand justice n’est jamais faite

Samedi 9 juillet dernier, c’est la Féria de Teruel, en Espagne. Lors d’une énième corrida organisée pour l’occasion, Victor Barrio combat Lorenzo, un taureau de 500kg dans l’arène. Tout se passe comme prévu, d’ailleurs Lorenzo est déjà bardé de banderillas multicolores, plantés par Victor qui se pavane « dans son habit de lumière » comme on dit. Sauf qu’à un moment, pour une seconde seulement, c’est le taureau qui mènera la danse : un coup de corne dans le thorax et le matador est au sol. On apprend son décès plus tard dans la soirée. Considéré comme un prodige dans son domaine, sa mort bouleverse tout un pays.

Du haut de ma petite expérience sur le sujet, j’ai pu constater que le sujet de la Corrida est assez épineux. Quand je parle d’expérience, c’est à propos des articles que j’ai pu partager sur les réseaux sociaux qui ont été sources de gros débats. En effet, nombreuses sont les personnes qui pensent que la corrida est un art à part entière, avec son matador accoutré du légendaire costume à sequins, qui se meut dans l’arène tel un danseur (sanguinaire)… Les fans auront d’autres arguments, tels que l’amour porté aux taureaux destinés à finir dans l’arène (ils sont rigoureusement sélectionnés, suivant leur lignée et les aptitudes de leurs ascendants. Les taureaux de combat sont nés et élevés seulement dans le but d’être sacrifié au nom de la tradition, voyez le niveau l’amour). On nous parle aussi du combat équitable de l’homme face à la bête… vous pensez que le taureau qui tue un torero va couler des jours heureux dans un champ de coquelicots ? Et bien non… Sous le joug de cette tradition (encore elle), quand le taureau sort vainqueur de l’arène… il est tué. Pour venger le torero, tu vois. Et comme c’est pas assez de tuer le vilain taureau, on va aussi tuer toute sa lignée (ascendance et descendance) parce que c’est un vilain taureau mal foutu dont il ne faut SURTOUT PAS garder les gènes car ils sont mauvais.

Un art noble, on disait ?

Mais je me pose une question: les gens, techniquement sont habitués à la corrida et à la trouver « noble ». On voit des tableaux, des affiches vintage représentant un combat chez les gens, le taureau de combat est l’emblème de nombreuses villes dans le Sud de la France, les férias et les courses taurines sont une tradition chaque été pour de nombreuses personnes… En Espagne, la Corrida est de légion; intouchable (tandis qu’elle est bannie en Catalogne)… Est-ce qu’à défaut d’être sensibilisés par le sort réservé aux taureaux, le choc provoqué par la mort de Victor Barrio fera-t-il changer les choses ? Affaire à suivre….

Si toi aussi tu en as marre de la corrida, voici le lien d’une pétition CRAC anti-corrida. C’est important d’élever la voix quand on n’aime pas quelque chose. Et quand on l’aime aussi d’ailleurs…

Sources : Cause animal !ONCTLe FigaroCRAC Europe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s